30 mars, 2015

Et sinon, comment ça se passe à l'autre bout du monde ?

Et un titre à rallonge, un ! 
Attention, cet article sera un gros/grand brouillon.

J'ai parlé sur Twitter de vous raconter mes malheurs, et de pourquoi j'ai parfois envie de péter les plombs... Même à l'autre bout du monde.

Au lieu de pourrir notre joli blog de voyage, je me suis dit qu'ici serai un endroit bien plus indiqué pour un billet d'humeur...

Ce n'est rien de grave, ici, tout se passe bien.
Mais en France. Ce n'est pas la même musique.

Besoin de sérénité
Photo via Tumblr

Il y a déjà notre ancien propriétaire qui s'est gavé avec notre caution. 
Nous avons rendu notre appartement le 16 décembre. J'ai, bien-sûr, signé un état des lieux de sortie. La fille de l'agence avec qui je l'ai fait m'avait annoncé quelque chose d'assez cool : un nettoyage de hotte -je ne pouvais pas nier qu'elle était grasse- et une porte de placard cassée -c'est la fille de l'agence qui l'a cassée en faisant visiter notre appartement, mais vu qu'on a pas envoyé de mail mais juste laissé un message téléphonique sur leur répondeur, ils font comme si ce n'était pas eux-. Soit. Mais ce n'était que des paroles. Sur l'état des lieux, il est écrit "tâches sur la moquette", "calcaire dans la salle de bain"... La moquette était en état de vétusté, apparemment.

Toujours est-il que le lendemain de notre départ pour la Nouvelle-Zélande (soit deux mois et trois semaines après le rendu des clés)(légal ?)(on s'en était pas inquiétés avant), mes beaux-parents ont reçu un recommandé de l'agence. L'ont pris, pensant que c'était notre caution qui revenait. Et on eu la surprise de découvrir qu'en plus des 700 et des brouettes de caution que nous avions laissé il y a trois ans, on nous demandait 270€... Soit près de 1000€ de travaux dans l'appartement. Sympa, non ? Nous qui pensions peut-être en avoir pour 150/200€ avec ce que la fille nous avait dit.

Forcément, à l'autre bout du monde, on ne peut pas faire grand chose. Mes beaux-parents sont sur le coup, ont envoyé un recommandé pour demander à voir les factures. Mais on ne sait pas quoi faire de plus. Quel recours on peut avoir... Rien. Le seul truc que nous avons fait est d'envoyer un mail à la banque afin de leur demander de bloquer tous les prélèvements de l'agence. Histoire qu'ils ne se servent pas avec le RIB et l'autorisation de prélèvement des loyers.

Ceci est le pire truc. Je n'y pense pas tant que ça. Ça ne me bouffe pas non plus mon voyage. Mais franchement, quoi. On est persuadé que le propriétaire a fait exprès, il savait qu'on partait pour une longue durée à l'étranger et il s'est sans doute dit qu'on ne dirait rien, une fois là-bas...

Les autres trucs : l'administration française encore une fois. Bouygues qui te prélève la totalité de ta facture alors que tu as résilié et qui t'annonce que ton remboursement de la partie non utilisée se fera le mois d'après (avril, donc). 

La banque qu'il faut que tu appelles sur un numéro déjà surtaxé en France (alors je te raconte pas depuis le Nouvelle-Zélande) pour faire modifier ton numéro référent pour pouvoir recevoir des codes et payer en ligne.

Les documents que tu ne peux pas envoyer de Nouvelle-Zélande sans "copie certifiée conforme" sinon ça ne marche pas. 

Pour le mec, l'assurance qui continue de prélever alors que la voiture a été vendue juste avant le départ. (et hop, encore des prélèvements bloqués à la banque !)

Tous ces trucs qu'on ne peut pas gérer de loin, et dont on doit pourtant s'occuper. On délègue un peu à la famille, mais ce n'est pas si simple, de leur expliquer et de vérifier que ce soit bien "compris" par la suite...

Et cette fichue voiture, un peu pourrie, qu'on a acheté et qui ne nous fait que des misères depuis une semaine... Bon, tout va s'arranger mais une fois que l'on aura lâché encore un peu plus d'argent...

Le principal : c'est un bon exercice d'entrainement pour accepter les choses qui arrivent. Bonnes ou mauvaises. Disons que rien ne nous empêche de dormir et de profiter de ce que l'on vit ici.

C'est tout, je crois.

Si vous avez des tips, des conseils pour l'agence immobilière, je suis bien évidemment preneuse. C'est une vraie plaie. Je suis surtout très en colère, et je me sens réellement désemparée... Je sais que je me répète, mais je ne me bouffe pas non plus avec ça... C'est simplement que quand j'y pense, j'ai des envies de hurler, de lui casser les jambes... Après, on vit sans cet argent depuis 3 ans, alors, dans l'absolu, basta. Mais pour le principe, juste le principe...

Petit coup de gueule est enfin là :-)
A bientôt !
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...