16 avril, 2014

Adieu... mon chien.

Ebi est morte. 

Ebi s'est enfuie, a traversé la route et s'est fait renverser. Je n'étais pas là. Depuis quelques années déjà, Ebi était chez maman. Ebi, c'est, c'était, ma chienne, mon bébé, un amour, exceptionnel, au dessus de tout.

Je suis triste. Je suis triste parce que je n'étais pas là, parce que j'ai laissé tomber mon chien, parce que je n'ai plus su m'en occuper et que je m'en suis délestée à ma mère. Je suis triste parce que ma mère et ma soeur vivent un nouveau drame, toutes les deux, et que moi, je suis loin et que je ne peux que pleurer toute seule dans mon canapé. Comme une cruche. Je suis triste parce que ça fait deux mois que je n'ai pas vu ma famille et que, dans ce laps de temps, mon chien trouve le moyen d'aller se foutre sous les roues d'une voiture. Je suis triste parce que ma mère, qui ne va déjà pas très bien, doit vivre quelque chose d'horrible.

Ma chienne me manque déjà, elle me manquait avant. Mais là, je me dis... Que je ne la verrai plus jamais courir en forêt avec sa patte un peu en biais, qu'elle me dormira plus à mes pieds, que je ne me réveillerai plus avec elle qui dort, sur le dos, comme un humain, à côté de moi. Que je pourrai plus jamais lui dire d'aller me chercher son jouet, que je ne pourrai plus jamais lui demander "qu'esstafait", qu'elle ne me grognera plus jamais dessus pour me dire de jouer avec elle, qu'on ne fera plus jamais la course dans l'appart, ni la bagarre dans le lit.

Quand elle était bébé, je lui avais appris à marcher sans laisse, à côté de moi. Je lui avais aussi appris à s'asseoir, se coucher, rapporter la balle, la donner. On lui a appris à faire les magasins, à prendre le métro, le train, à se tenir en voiture... A faire les courses. Je lui avais aussi appris à lire à côté de moi, pendant des heures.
Je me rappellerai toujours de ce dimanche après-midi où la promenade est passée à la trappe parce que j'ai mis 4 heures à lire un livre en entier. Elle ne m'en a jamais tenu rigueur, à dormi à côté de moi, sage. Ma chienne, c'est un peu mon premier bébé et, maintenant, elle n'est plus là...

C'est con, hein, mais je suis désemparée, je fonds en larmes toutes les 3 minutes. Je tourne en rond, j'ai la migraine... Elle était là, et la seconde d'après, elle ne l'était plus. C'est horrible, cette sensation de ne pas avoir su l'aimer à sa juste valeur.

Repose en paix, mon petit chien.






& when she was a baby...




Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...