01 mai, 2015

Les jolies plumes - 11ième rencontre

Collect moments, not things at Mt Eden
Photo par moi, of course

(( Avec de bons gros morceaux de Nouvelle-Zélande dedans ! ))

C'est que j'en ai sauté quelques unes, des rencontres, chez Les Jolies Plumes ! Mais, étant une adepte de ce genre d'exercice depuis quelques mois maintenant (je vous rassure, je n'arrive toujours pas à me poser chaque soir pour écrire mes trois petits bonheurs du jour), je ne pouvais pas rater celle-ci !

Le but, cette fois ?
Lister ses "J'aime"... Quoi de mieux que de me prêter à l'exercice, depuis l'autre bout du monde ?

Alors... En Nouvelle-Zélande, j'aime...

Muriwai Beach
  • L'idée que ce pays se mérite. Depuis le voyage, qui dure une éternité, aux marches-pas-si-simple pour arriver à un endroit magnifique... C'est un pays qui n'est pas aimant au premier abord au contraire de ce tout le monde essaie de nous faire croire, c'est un pays qu'il faut fouiller, titiller, pousser dans ses retranchements mais qui, quand on le fait, quand on le pousse à bout, nous laisse découvrir ses merveilles, et quelles merveilles !
  • L'arrivée en avion, après 30h et quelques... La mer, les vagues, la plage de sable noir et cette côte qui se découpe... Je crois que cette image restera gravée en moi. L'émotion.
  • Vivre 10 vies depuis que je suis partie. Nos expériences s'enchaînent et ne se ressemblent pas. Familles, couples, road-trip... Nous rencontrons des tas de personnes, différentes, avec lesquelles nous avons des atomes crochus, ou non. C'est toujours très formateur et riche. Je ne suis jamais la même, je ne me réveille jamais pareille. Grandie, ça oui !
  • Le nombre de cascades. Je crois que ça pourrai être le maître mot de notre voyage : chercher les cascades.
  • Le temps, tellement changeant. Les Kiwis ont coutume de dire qu'ils ont parfois 4 saisons dans la même journée, et c'est vrai ! On peut passer d'une pluie torrentielle à une chaleur complètement folle, et inversement, bien-sûr... Mais je vous rassure, même sous la pluie, la plage de Raglan est toujours aussi belle.
  • Les maisons, de gros mobil-homes avec des tas de fenêtres que l'on peut faire déplacer d'un endroit à un autre avec une compagnie de déménagement spéciale. J'avoue, ça me fait rêver (même si le propre du déménagement est aussi de découvrir une nouvelle habitation, non ?)
  • Les notions de bien-être qui changent. C'est qu'on se contenterai d'un rien, ici : prendre une bonne douche chaude après deux jours de balades, se laver les cheveux, réussir à faire bouillir de l'eau pour les pâtes avec un gaz cooker qui fonctionne (oui, ça peut aider), dormir dans un vrai lit, retrouver internet...
  • Pour continuer dans ma lancée, se rendre compte que l'on peut vivre avec peu et se contenter de ce que l'on a.
  • Les réservoirs d'eau de pluie. Je m'explique : les maisons à la campagne, ici, sont approvisionnée en eau par l'eau de pluie. On l'utilise filtrée, bien-sûr ! Voilà de quoi nous rendre heureux d'un mauvais temps, en plus de nous apprendre à économiser et à bien éteindre le robinet quand on se brosse les dents !
  • Découvrir le plaisir des second-hand bookshop. Je ne suis pas une adepte du livre d'occasion en France... Je l'avoue. Mais, ici, je relativise ! Quand je vois le prix d'un livre neuf et celui d'un livre d'occasion, je comprends tout de suite. Et les librairies que l'on a eu l'occasion de croiser étaient si belles et si confortables ! (bon, est-ce que je vous raconte la fille qui achète des livres sans lire la quatrième de couverture et qui se retrouve avec un tome 3 d'une série hyper-catho ?)(tout ce que j'aime quoi)
  • L'huile de coco !!! On se retrouve depuis deux semaines dans des familles un peu illuminées, façon pas de lait, pas de gluten, et des tas de compléments alimentaires (attention, je ne critique pas... Je suis simplement dubitative)... MAIS ici on cuisine à l'huile de coco et rien que pour ça, je suis heureuse !
  • Se laisser porter. Ne pas savoir de quoi notre lendemain sera fait. Pouvoir se rendre dans un endroit sur un coup de tête. Apprendre à lâcher prise et à prendre les choses comme elles arrivent. Pas si simple. Un beau défi.
  • Vivre tout ça avec mon mec. Se dire que toutes ces choses nous rapprochent et que, pour le moment, nous sommes sur la même longueur d'ondes.
Je crois que je pourrai faire un article à rallonge...
Alors, oui, je manque sans doute de poésie. Je crois que je ne sais plus écrire... J'ai un peu de mal à être dans la réflexion, je suis dans la contemplation, dans le vif du sujet, à vrai dire. Je suis en plein exercice de moment présent, en plein entrainement de méditation... Je me laisse porter, j'apprécie, ou pas, je rale, toujours un peu (tout n'est pas rose ici, bien au contraire !), mais j'aime, oui, j'aime, intensément.

McLaren Falls Park


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Une vraie bouffée d'oxygène cet article ! Pas de lait, pas de gluten, c'est exactement dans le moove de la vib', question de mode, plus que d'illuminés ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zélie !
      Je crois que dans cette famille là, c'était un peu pathologique...! Mais bon, chacun est comme il est, et c'est ce qui nous enrichis !

      Supprimer
  2. Mais si tu sais encore écrire ... et nous faire rêver !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah Merci Laurence, ça me rassure (un peu)...

      Supprimer
  3. Je suis heureuse de lire que tout se passe bien avec ton chéri. Tu me disais craindre un petit peu cette grande aventure en duo, je suis certaine que ça ne peut que vous rapprocher <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Tout n'est pas toujours rose (normal!), comme à la maison quoi... Mais on est proches, et c'est le principal :D

      Supprimer

Un petit mot ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...