07 mai, 2014

Marre de consommer.

Coup de gueule, ou pensées en vrac.

L'argent. C'est un gros problème, chez moi. J'avoue tout. J'en ai marre de ne pas en avoir assez dans mon compte en banque et de toujours devoir surveiller à la dépense. Et encore. Heureusement que c'est le mec qui fait quasi la totalité des courses à la maison...
Marre aussi d'être tentée par tout ce que je croise. Je me suis pas mal privée pour payer mon permis. Et maintenant, j'ai l'impression d'avoir envie de dépenser à tout va. 

Problème : rien ne me fait plaisir. Enfin, sur le coup, si, je suis contente. Mais quelques heures/jours après, je me sens juste coupable d'avoir ENCORE acheté quelque chose qui ne "sert à rien". 


Tous mes livres, ma bibliothèque idéale, qui ne le sera jamais parce que mes goûts et mes envies changent. Mes fringues, celles que je mets tous les jours et celles qui végètent au fond du placard parce que je n'y pense pas/que je ne les aime plus/qu'elles sont trop petites et que j'ai juste la flemme de trier. Mes collections de pins et de vinylmations Disney que je n'emmènerai jamais pour un voyage en sac à dos d'un an. Mes DVD que je regarde tous les 36 du mois parce que je préfère m'abrutir devant Les reines du shopping ou Tellement vrai (seule entorse que je pense encore concéder dans les dépenses, je tiens à ma collection TOTALE des DVD Disney). Tous ces savons, shampoing, boules de bain Lush qui m'envoient du rêve sur le coup mais je n'utilise jamais. Tous ces carnets dans lesquels je n'écrirai jamais, que je commence mais que je ne termine pas. 

Je n'ai plus envie de rien. De rien qui me donne du "plaisir immédiat" mais aucune satisfaction sur la durée. Je crois que je préfère mille fois me payer un bon resto avec mon mec, une amie, ma mère et me souvenir de ce moment pour longtemps que de me ramener un magnet à coller sur un frigo qui fonctionne mal. Ou un beau voyage en amoureux... 

Depuis le voyage en Floride, par petites touches, à la maison, on essaye de consommer moins, ou en tout cas, différemment. Le dimanche, c'est balade en forêt d'une heure minimum, au lieu d'aller traîner dans le seul centre commercial ouvert. Depuis que l'on a vu l'horrible émission de France 5 sur les gels douche, on tourne au savon de Marseille. On n'achète plus d'essuie-tout mais on utilise des torchons. Le problème : c'est que les pubs sont partout et que l'on est tenté, tenté c'est le mot, par TOUT. Je crois que je n'en peux plus de cette société où il faut acheter pour ETRE. Des dernières pâtes à la mode, en passant par le déodorant... C'est lourd, non ?


Et quand à la fin du mois il ne me reste que 150€ dans mon compte en banque... Je me sens coupable... De ne pas avoir assez, de ne pas en acheter plus, de ne pas me "faire plaisir"...
Il faut retrouver le goût des plaisirs simples, je crois. 

La question que je me pose à (presque) chaque achat maintenant : "est-ce que je vais l'emporter pour un voyage en sac à dos?" (ou "qu'est-ce que j'en ferai quand je ne serai plus en France?")... Si la réponse est oui, je prends. Si non (ou "dans un carton quelque part chez mamie, maman ou les parents du mec"), je réfléchis. C'est comme ça que je n'ai pas acheté de jolis essuie-mains pour mettre dans la salle de bain chez Bonton la dernière fois (jamais je n'emmènerai mes essuie-mains en Nouvelle-Zélande, n'est-il pas ?)... C'est aussi la raison pour laquelle je m'offre une chaîne chez Tiffany... Pour aller avec le joli pendentif reçu à mon anniversaire et que je porterai en Nouvelle-Zélande (bah oui...).

En attendant, j'essaie de collectionner les choses pas chères... Des jolies photos sur Tumblr, et de belles idées sur Pinterest, c'est déjà ça. Ah, et aussi de jolis souvenirs (et photos, qui restent dans un ordinateur sans être regardées mais ce sera l'objet d'un autre article (ou pas.)) avec les gens que j'aime.


C'est tout ?
Je crois...

EDIT : Suite à une mauvaise manip' sur l'iPhone... (grrr)
J'ai par erreur supprimé tous les commentaires postés sur l'article, sauf 3 arrivés avant ou après la bataille...
Heureusement, je ne les avais pas supprimés de ma boîte mail, ils sont donc affichés sur le blog en "anonyme". Belle journée, et désolée.
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci :-) Il vient du fond du coeur !

      Supprimer
  2. Coucou ! On ne se connait pas encore, mais je me reconnais complètement dans ton article. Je surconsomme, plusieurs fois par semaine, et ce n'est jamais suffisant. Parfois je me demande si ce n'est pas un problème de "bonheur" justement (suis-je heureuse ? Pourquoi je consomme ?)… J'en arrive un peu au même point que toi.

    C'est une bonne idée de réfléchir à ce que tu emmènerais dans un sac à dos. Moi parfois, j'imagine pire (ma maison brûle, qu'est-ce que je veux sauver ? oui je sais, c'est glauque… ^^).

    Bref, difficile de changer ses habitudes, mais ça vaut le coup d'essayer ! Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est pas facile. Les achats impulsifs (surtout de livres pour moi) sont assez courants... Et après, je me sens coupable... Bon courage à toi aussi!

      Supprimer
  3. Le voyage, c'est un mode de vie. On ne consomme plus pareil après. Ça change tout. On consomme du plaisir, pas des objets. Tu as bien raison. Ce que tu économises sera dépensé intelligemment en voyage. Enjoy :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que je pense aussi. J'ai hâte d'adopter ce mode de vie pour voir si il me convient mieux que ce que je vis actuellement (^^)... Pour le moment, les économies sont pour l'Angleterre cet été, mais bientôt elles seront pour un ailleurs bien plus lointain, ça fait plaisir !

      Supprimer
  4. J'ai écrit a dit :

    Je me retrouve dans ton article, j'ai du mal à dépenser. J'ai vraiment envie de faire du shopping, d'avoir de nouveaux vêtements, de me laisser tenter par tel ou tel truc mais je ne sais pas je n’y arrive pas, parce que sur le coup c'est grave cool et tout et tout mais après, je culpabilise ou ça reste au fond d'un placard, d’un tiroir (et je préfère mille fois, un beau voyage, ou même un peu d'argent pour aller visiter un coin de France, une capitale européenne, l'autre bout du monde que des chaussures ou un sac super cher)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà, un beau voyage plutôt que du "matériel"... Mais on a toujours envie de plus, on est sollicités de partout, et c'est ça qui me gêne...

      Supprimer
  5. Amy a dit :

    C'est ce que j'allais dire... le virtuel, ce n'est pas la joie non plus, parfois. Mais je te suis dans ton raisonnement, je suis pareille, ou du moins, par phases. J'essaye de consommer plus raisonnablement, en toute chose. Je trouve que c'est un peu hypocrite, quand on a un iphone et toutes les consoles de jeux du moment, mais bon... l'important c'est de faire comme on peut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, j'me sens pas hypocrite quant à mon iphone ou mes consoles... Ce sont des choses que j'ai acheté quand j'étais dans une période de consommation, j'ai claqué ma prime de Noël dans un téléphone parce que j'en avais envie et j'en garde une magnifique sensation... Maintenant, par exemple, si mon iphone meurt, je ne suis pas sure de m'en racheter un... Je me demande si je ne prendrai pas un truc à la con, qui ne fait que SMS et téléphone et basta... Peut-être que je succomberai aux chants des sirènes de la publicité mais j'en ai pas envie...

      Supprimer

Un petit mot ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...